Qu’est-ce que l’Auto Accompagnement ?

Traduction extraite du livre « The power of Focusing - Chapitre 1 - Ann Weiser Cornell »
L'Auto accompagnement en Pleine Présence a pour base l'Inner Relationship Focusing.

Chaque fois que Julie avait besoin de s’affirmer ouvertement, sa gorge se serrait et elle avait l’impression d’étouffer. Plus l’enjeu était important, plus la sensation était forte. Les entretiens en vue d’obtenir un emploi et les présentations de classe étaient pénibles, pratiquement impossibles. Elle avait consulté de nombreux thérapeutes et essayé un grand nombre de techniques pour se débarrasser de son problème, sans succès. Elle avait posé son propre diagnostic : autodestructrice, masochiste et auto-saboteuse. Un jour, elle a entendu parler de l'Inner Relationship Focusing, procédé qui permet d’écouter son corps avec compassion, sans attentes. Même si elle avait entendu dire que cette forme d’écoute intérieure amenait de nombreuses personnes à faire l’expérience d’un changement profond et durable, elle avait des doutes. Cela semblait trop simple ! Elle était pourtant prête à faire un essai tant était grand son désir de trouver une solution.

Une des choses qui l’avait intriguée de ce qu’elle avait entendu est le fait que le Focusing est une habileté et non une technique thérapeutique. Bien que de nombreux thérapeutes l’utilisent dans leur pratique, elle pourrait l’apprendre sans suivre de thérapie. Elle aimait l’idée d’acquérir une habileté qu’elle pourrait utiliser par elle-même non seulement lorsqu’elle éprouverait le malaise familier, mais aussi pour toute autre question, sans avoir à payer quelqu’un. Lorsqu’à notre première rencontre, Julie m’a raconté ce qu’elle vivait, j’étais convaincue que le Focusing pourrait l’aider. J’ai enseigné le Focusing à plusieurs centaines de personnes au cours des années et son cas était classique. Son corps lui parlait déjà. Elle avait simplement besoin d’apprendre à l’écouter.
Au cours de la rencontre, je lui ai demandé si elle avait, à ce moment précis, la sensation d’étouffement. Elle m’a répondu que oui, elle la sentait, et qu’elle était là parce qu’elle apprenait une nouvelle technique et avait l’impression qu’il fallait être bonne. Je lui ai demandé de décrire la sensation, ce qui a eu l’air de la surprendre : « Eh bien… un étouffement ! » Je lui ai suggéré de confronter le mot « étouffement » avec son sentiment afin de s’assurer qu’il s’agissait du bon terme. Elle a eu l’air pensif. « En fait, ajouta-t-elle lentement, c’est plus comme une main qui serre. » Elle avait fermé les yeux et dirigeait sa pensée vers son espace intérieur. Je l’ai invitée à saluer avec douceur la sensation familière : « Dites-lui tout simplement “oui, je sais que tu es là”. »
C’était une attitude tout à fait nouvelle pour elle : « Je ne l’ai jamais regardée dans les yeux auparavant, je n’ai jamais fait ce genre de choses ; j’ai juste essayé de m’en débarrasser. » Il lui a pris un moment à trouver comment adopter cette nouvelle attitude, mais quand cela a été fait, elle s’est sentie nettement soulagée dans son corps : « C’est toujours là, mais ce n’est plus douloureux. Maintenant que cette sensation a mon attention, c’est comme si elle n’avait plus besoin de me faire mal. »
Alors, je lui ai demandé d’imaginer qu’elle était assise en compagnie de la sensation de la même façon dont elle le serait avec une amie, avec compassion et curiosité, intéressée de savoir comment celle-ci se sentait.

Elle est restée silencieuse pendant plusieurs minutes, les yeux fermés, ressentant ce qui se passait en elle. Puis elle a ouvert les yeux, le regard stupéfait. « Super. Je n’avais jamais imaginé que cela pourrait dire quelque chose comme ça. C’est incroyable. »
J’ai attendu, sachant qu’elle me dirait le reste quand elle serait prête.
Après un moment, elle a ajouté : « Elle dit… elle dit qu’elle se fait du souci pour moi ! Qu’elle essaie seulement de m’éviter de faire des erreurs ! »
« Et comment sentez-vous cette partie maintenant ? » ai-je demandé.
« La sensation d’étouffement ou d’étranglement est complètement disparue. Je sens ma gorge ouverte et détendue, et une vague de chaleur dans tout mon corps. C’est vraiment incroyable. Je n’aurais jamais pensé que ça aurait pu changer autant ! »

Qu’est-ce que le Focusing?
Le Focusing est un procédé d'éveil de conscience de soi et de guérison émotionnelle axé sur le corps. C’est très simple : vous observez comment vous vous sentez, puis vous avez une conversation avec vos sentiments au cours de laquelle vous êtes la personne qui écoute la plupart du temps. Le Focusing commence par l’expérience familière consistant à ressentir quelque chose dans le corps au sujet de ce qui se passe dans sa vie.
Quand vous avez l’estomac noué en vous levant debout pour parler en public ou que vous sentez un serrement dans la poitrine en anticipant de faire un appel téléphonique important, vous faites l’expérience de ce que nous appelons en Focusing un « sens corporel », c’est-à-dire que vous avez une sensation corporelle qui a un sens.

Alors, que faites-vous lorsque vous avez l’estomac noué ou que dans la gorge, vous avez une sensation d’étranglement ou d’étouffement ? Si vous êtes comme la plupart d’entre nous, vous essayez de vous en débarrasser. Peut-être pestez vous un peu : « Pourquoi cette stupide sensation se produit-elle maintenant, au moment précis où j’ai besoin d’être au sommet de ma forme? » Il est possible aussi que vous vous rabaissiez : « Si j’étais une meilleure personne, je ne paralyserais pas comme ça. » Ou il est possible que vous préfériez prendre des inspirations profondes, boire quelque chose ou fumer une cigarette.

Ce qui ne vous vient pas à l’esprit, à moins que vous ne pratiquiez le Focusing, c’est d’écouter le sentiment, de le laisser vous parler. Et pourtant, quand vous lui laissez la parole, vous vous permettez d’être disponible à la profondeur et à la richesse de la totalité de votre être. De plus, quand vous l’écoutez, il est beaucoup plus probable qu’il s’émousse, disparaisse, et vous laisse libre de mener votre projet avec un sens clair de la direction. Il se pourrait même qu’à votre grande surprise et ravissement, vous progressiez dans ce domaine de votre vie.

Le Focusing est un procédé qui invite à écouter son corps avec douceur et dans l’accueil, et par lequel on honore les messages que le soi nous envoie. C’est un outil qui amène à honorer sa sagesse intérieure et à prendre conscience du niveau subtil de connaissance qui nous parle à travers le corps.
Le fait d’écouter son corps donne de l’intuition, apporte une détente physique et des changements de vie positifs. On se comprend mieux, on se sent mieux et l’on agit de telle sorte qu’il est plus probable qu’on se créera la vie dont on rêve.


Des questions, besoin d'en savoir plus ? Nous contacter...